Les chiens

La présence des chiens en Chartreuse est permise sauf sur certaines zones spécifiques qui ont une réglementation interdisant les chiens, même tenus en laisse…

En effet, nos amis canins sont perçus comme des prédateurs par la faune sauvage, le dérangement qu’ils peuvent occasionner n’est pas négligeable. En dehors de ces secteurs réglementés, la divagation ou l’errance des chiens reste interdite, ils doivent rester sous contrôle du maître.

 

Les zones spécifiques :

  • La Réserve Naturelle des Hauts de Chartreuse (sauf en période de chasse, tenus en laisse. Interdits toute l’année dans les Réserves de chasse et de faune sauvage – zones interdites à la chasse)
  • Les Espaces Naturels Sensibles (Col du Coq, …)
  • Certains alpages (voir la carte ci-après)

 

Sur la plupart des alpages de Chartreuse (carte ci-dessous), seuls les chiens de travail appartenant aux éleveurs ou aux bergers sont autorisés durant la saison pastorale (juin à octobre). Outre les atteintes potentielles sur le troupeau, votre chien pourrait perturber le travail des chiens de conduite et générer des réactions agressives des chiens de protection. Toutes ces interactions accroissent la difficulté du travail du berger.

 

Carte des alpages de Chartreuse

 

Réglementation spécifique concernant la Réserve naturelle :

 

Déclarer un incident avec un Chien de protection de troupeau

Dans le cadre de l’amélioration des rapports entre usagers des espaces pastoraux et chiens de protection des troupeaux, la Direction Départementale des Territoires a décidé de mettre en place un outil de collecte d’informations sur les incidents pouvant survenir lors d’une randonnée pédestre, d’une sortie VTT, d’un pique-nique ou autre.
Elle met donc à votre disposition un « Formulaire d’incident » (ci-dessous).

Vous pourrez trouver ce formulaire dans les mairies, offices du tourisme, maisons des parcs, syndicats d’initiatives, bureaux des guides, maisons de la montagne, maisons des alpages, etc.

Vous avez rencontré des problèmes avec un CHIEN DE PROTECTION DE TROUPEAU lors de votre randonnée ?

Récupérez ce formulaire et remplissez-le tout de suite par écrit en indiquant les éléments constituant cette mauvaise expérience puis remettez-le à la structure l’ayant mis à votre disposition. Le formulaire est à remplir dans les heures qui suivent l’incident.

L’objectif est de pouvoir centraliser ces données et de quantifier la fréquence, la récurrence et l’intensité de ces incidents afin de pouvoir dans un second temps, identifier les espaces où les choses pourraient être améliorées.

Rappel du comportement à adopter face aux chiens de protection (Patou)

Quel comportement adopter à l’approche d’un chien de protection :

  • descendre de vélo (ou de cheval),
  • garder un comportement calme et passif,
  • laisser le chien faire son travail d’inspection et d’identification,
  • tenir ses distances avec le troupeau, le contourner (sous la vigilance du patou).

Les chiens de protection sont un excellent moyen de protection des troupeaux face à la prédation.  Ces « gros chiens blancs » veillent en permanence sur le troupeau qu’ils considèrent comme leur famille. Face à un phénomène inhabituel, ils donnent l’alerte et s’interposent entre le troupeau et tout intrus : animal sauvage, prédateur, chien, randonneur… Leur force est la dissuasion, ils vont rarement à l’affrontement. Bien qu’impressionnants, les chiens de protection ne sont normalement pas agressifs envers l’homme.

Nous sommes désolés, mais la liste demandée n'existe pas.