Instances de concertation

Aux côtés des instances de décisions, le Parc naturel régional de Chartreuse dispose également d’instances de concertation.

Ces instances de concertation ont pour objectifs d’être une force de propositions pour les représentants des collectivités réunis au sein du comité syndical.

Au Parc naturel régional de Chartreuse il s’agit du :

> Conseil scientifique
> Comité consultatif de la Réserve Naturelle des Hauts de Chartreuse

Le Conseil scientifique du Parc naturel régional de Chartreuse

Le conseil scientifique s’inscrit dans la gouvernance mise en place par le Parc pour élaborer et mettre en œuvre son projet de territoire. C’est pourquoi il est placé auprès du comité syndical, et par délégation, auprès du Bureau, avec qui et pour qui il doit travailler, tout en disposant d’une autonomie suffisante pour garantir la liberté de ses avis et travaux, y compris en termes d’auto saisine. En 2016, le conseil scientifique du Parc a été officiellement associé à la démarche de révision de la charte du Parc

Le conseil scientifique du Parc a pour principale finalité d’aider les élus dans la mise en œuvre du projet de territoire, dans une perspective de développement durable en en couvrant tous les champs : développement économique et social, préservation de l’environnement et des patrimoines, etc.

Il agit dans le cadre de son domaine de compétences qui concerne la mobilisation de connaissances et la mise en œuvre d’une démarche scientifique dans les différents domaines qui concernent le territoire, en conduisant des actions dans les champs de la recherche, du conseil, de l’expertise, de la pédagogie.

L’action du conseil scientifique s’inscrit également dans l’objectif de développer la mission d’expérimentation et d’innovation des Parcs, notamment en améliorant l’articulation entre le Parc (élus, acteurs, équipe technique) et les dispositifs de recherche et d’innovation (Universités, pôles de compétitivité, etc.).

 

 

Le Comité consultatif de la Réserve Naturelle des Hauts de Chartreuse

Le comité consultatif se réunit deux fois par an et donne son avis sur le fonctionnement, le budget de la Réserve, sur sa gestion, notamment en matière de chasse et sur les conditions d’application des mesures prévues au décret du 1er octobre.

Il valide le Plan de gestion de la Réserve, peut faire procéder à des études scientifiques et recueillir tout avis en vue d’assurer la conservation, la protection ou l’amélioration du milieu naturel de la Réserve. Le Préfet s’appuie sur ce comité pour prendre les décisions relatives à la Réserve et à son fonctionnement.