Le Comité syndical du Syndicat Mixte du Parc naturel régional de Chartreuse à St Joseph de Rivière

Jeudi 27 février 2020 en fin de journée, s’est réuni à la salle des fêtes de St Joseph de Rivière le Comité syndical du Syndicat Mixte du Parc naturel régional de Chartreuse, sous la présidence de Dominique Escaron, président du Parc.

Gérard Arbor, Maire de St Joseph de Rivière, a accueilli l’assemblée d’élus représentant le Parc naturel régional. Également vice-président à la biodiversité, Monsieur Arbor a présenté le budget de la Réserve naturelle des Hauts de Chartreuse.

C’était le dernier comité syndical de ce mandat pour les élus communaux. L’occasion pour le Président du Parc de remercier les élus, qui se représentent ou non, pour leur travail et leur implication au sein du Parc naturel régional.

Ce Comité Syndical avait pour objet dans un premier temps le vote des débats d’orientations budgétaires du Parc ainsi que de la Réserve Naturelle des Hauts de Chartreuse pour l’année 2020 et dans un second temps le vote des comptes administratifs et de gestion et les budgets. C’était aussi l’occasion de valider le projet de charte et mise en œuvre du projet de maison du Parc.

Céline Burlet, vice-présidente à l’administration et aux finances du Parc a rappelé que pour l’année 2019, 1 780 538 € ont été investis au service du territoire représentant quasiment 75% du budget total du Parc. Les 3 thématiques prépondérantes sont la biodiversité, énergie et tourisme.

Concernant le budget du Parc pour 2020, ce dernier se déclinera autour de 2 orientations principales :

  • Un soutien financier renforcé pour le territoire :

Avec 231 138 € supplémentaires affectés au territoire par rapport à 2019

  • La concrétisation de la Maison du Parc
  • Dépôt du permis de construire
  • Dépôt des demandes de financements auprès des partenaires financiers, ces derniers ayant déjà validé le principe de soutenir le projet
  • Lancement des consultations en vue du choix des entreprises de travaux
  • Démarrage des premiers travaux

Dominique Escaron a ensuite donné la parole à 2 élus du Parc concernant des projets structurants pour le territoire en 2020 à savoir la requalification et extension du Musée de l’ours des Cavernes présenté par Jean-Paul Claret maire d’Entremont le Vieux et la sécurisation du canyon de l’Infernet présenté par Jean-Luc Poulet, maire de Quaix-en-Chartreuse.

Alain Rougier, vice-président à l’énergie et la mobilité, a présenté des actions menées sur le territoire en 2019 concernant la rénovation de bâtiments ou l’éclairage public. Roger Villien, vice-président à la forêt est revenu sur les opérations de sensibilisation « vis ma vie de bûcheron et de forestier » qui ont fait des émules avec maintenant « vis ma vie d’artisans en AOC Bois de Chartreuse ». Ces sorties sont proposées au grand public pour mieux faire comprendre les métiers du bois et de la forêt et elles remportent un franc succès. Brigitte Bienassis a présenté l’opération fruits et légumes oubliés, avec les plantations d’arbres fruitiers à St Ismier, le partenariat avec les lyçées horticoles ou celui entre restaurateurs et maraîchers pour proposer des variétés de légumes anciens dans nos assiettes.

Jean-Louis Monin, maire de Saint-Laurent du Pont a parlé de la labellisation Rivière Sauvage pour le Guiers mort qui a eu lieu en juillet 2019. Anne Gérin, vice-présidente à l’urbanisme et aux déplacements a présenté quant à elle les actions liées à la mobilité à travers Rezopouce le dispositif d’autostop mis en place sur le territoire.

En conclusion, Dominique Escaron a souhaité remercier tous les élus qui participent à cette « grande aventure » du Parc et y contribuent depuis longtemps. Des élus comme Maxence Orthlieb (St Laurent du Pont) Maurice Delphin (St Aupre), Roger Villien (La Bauche) ou Jean-Paul Claret (Entremont le Vieux) qui sont depuis plus de 18 ans impliqués dans le Parc. Il a aussi tenu a remercié Eliane Giraud, Présidente du Parc jusqu’en 2015.

« Tout avance par l’énergie, le temps qu’ils souhaitent bien y passer, la passion qui les anime, c’est quelque chose que nous partageons tous en commun. Je ne suis pas inquiet je sais que ceux qui seront là à notre place poursuivrons car on est tous amoureux de notre Chartreuse, de notre territoire et tout le monde veut que ça se passe le mieux possible. C’est vrai qu’on a eu une période chargée, avec la charte, la maison du Parc, Rivière sauvage, forêt d’exception, fruits et légumes oubliés… On voit que le territoire avance et c’est ça qui est formidable ! » a conclu Dominique Escaron.