Dominique Escaron réélu président du Parc Un nouveau Bureau syndical en place

Lundi soir, à Saint-Laurent-du-Pont, Dominique Escaron, maire du Sappey-en-Chartreuse, a été réélu président du Parc de Chartreuse.

Suite aux élections municipales de mars et juin derniers, le Comité Syndical du Parc naturel régional de Chartreuse a été convoqué afin de procéder aux élections à la Présidence du Parc ainsi qu’au renouvellement partiel des membres du Bureau Syndical. Le président sortant Dominique Escaron, président du Parc depuis 2016, et maire du Sappey-en-Chartreuse, était candidat a sa réélection.

Rappelons que le Syndicat Mixte du Parc de Chartreuse est composé de représentants des 57 communes qui constituent le territoire du Parc, des 3 Villes Porte de Chambéry Grenoble et Voiron, ainsi que de représentants de la Région Auvergne Rhône-Alpes, des deux Conseils départementaux d’Isère et de la Savoie.

Elections à la Présidence 

Ce sont présentés :

  • Dominique Escaron (5ème collège – Maire du Sappey-en Chartreuse)

Dominique Escaron a été élu au premier tour, à la majorité absolue

Élections au 1°, 2ème, 3ème, 5ème et 6ème collège 

Outre l’élection à la Présidence, l’ordre du jour de ce Comité a été principalement consacré à la désignation des membres du Bureau Syndical.

Le Bureau est composé de 34 membres élus par les collèges suivants :

. 1er collège :        les délégués désignés par la Région élisent 3 représentants ayant chacun 6 voix délibératives,

. 2ème collège :     les délégués désignés par le Conseil Départemental de l’Isère élisent 3 représentants ayant chacun une voix délibérative,

. 3ème collège:      les délégués désignés par le Conseil Départemental de la Savoie élisent 2  Représentants ayant chacun une voix délibérative,

. 4ème collège :     les délégués désignés par les villes portes sont les 3 représentants des villes portes et portent chacun une voix délibérative,

. 5ème collège :     les délégués élus par les communes de la Haute Chartreuse et de l’Avant Pays de Chartreuse élisent 10 représentants ayant chacun une voix délibérative,

. 6ème collège :     les délégués élus par les communes du Piémont de Chartreuse élisent 6 représentants ayant chacun une voix délibérative,

7ème collège :     les délégués élus par les intercommunalités sont les représentants des intercommunalités et portent chacun une voix délibérative.

Dominique Escaron, réélu président

Depuis 2016, le Parc a avancé sur de multiples thématiques et impulsé de nombreuses actions, au service des hommes, de la nature et des paysages…

Avec pour exemples une multitude d’actions qui rendent encore plus attractif et préservé notre cher massif comme : la mise en route de la maison du Parc, l’obtention d’un label rivière sauvage sur le Guiers mort, le renouvellement de la gestion de la Réserve naturelle des Hauts de Chartreuse, le renforcement de la destination touristique Chartreuse, le déploiement de l’auto-stop organisé et tout un travail sur la mobilité, un ciel de plus en plus étoilé grâce à un travail sur l’éclairage public, des bâtiments publics moins énergivores, l’aboutissement de l’AOC bois de Chartreuse, des réalisations concrètes liées à la forêt d’exception, l’ouverture d’un magasin de producteurs, mais aussi le bon déroulement du processus de renouvellement de la charte qui entre en phase finale.

On se pose toujours la question « à quoi sert un Parc ? ». Un Parc, c’est un peu un territoire qui est privilégié parce qu’on arrive à travers une faible contribution des communes (au maximum 1,5 €/hab) à mobiliser des moyens pour financer des projets de toute nature et qui permettront comme par exemple le TEPCV (Territoires à Énergie Positive pour la Croissance Verte) de financer de l’isolation sur les bâtiments publics, des voitures électriques, un projet hydraulique, de l’éclairage public.

Le Parc, c’est une équipe aux multiples compétences au service du territoire. C’est aussi un levier pour la mobilisation de contrats financiers spécifiques au bénéfice des acteurs du territoire.

A travers sa candidature, Dominique Escaron souhaite s’inscrire pleinement dans les engagements de la nouvelle charte qui tend vers plus de circuits courts, de préservation de biodiversité ou d’adaptation aux évolutions climatiques mais aussi toujours plus d’attentions à ceux qui font vivre le territoire ou qui développent sa culture et son vivre ensemble. Et il rappelle aussi qu’il compte « poursuivre ce travail complexe mais passionnant afin de faire tous ensemble de la Chartreuse un territoire d’exception ».

Prochaines étapes 

Charte
Un Parc naturel régional bénéficie du label de classement pour une durée limitée à 15 ans. Lancée en 2016, la procédure de révision de la charte du Parc touche à son terme puisque nous en sommes à l’enquête publique.
Ce sont des centaines de réunions avec les élus, socioprofessionnelles, les associations, les habitants (au travers des cafés Parc notamment) qui ont a permis de définir un projet commun pour les 15 prochaines années.
Une révision de charte, c’est un processus, long et exigeant du fait du label national, mais c’est aussi l’occasion de clamer haut et fort notre ambition pour notre Chartreuse.

Maison du Parc
Longtemps attendu par tous, nous sommes arrivés à concrétiser ce projet. Projet qui a d’abord commencé par la mise en place d’un partenariat fort avec la Communauté de communes de Cœur de Chartreuse puisque celle-ci construira son OT, et avec la Commune de St Pierre de Chartreuse qui nous a notamment cédé gracieusement la parcelle. Puis, un concours d’architecte nous a permis de choisir ensemble un beau projet qui mettra en valeur le centre du village de St Pierre, faire des économies de fonctionnement, avoir un bâtiment exemplaire au niveau économie et production d’énergie.
D’ici la fin de l’année, le permis de construire sera déposé et les premiers travaux débuteront en 2021.