Portail PNR de la Chartreuse

Le Parc naturel régional de Chartreuse a voté son budget 2017

DSC_0167Vendredi 31 mars dernier, le comité syndical du Parc naturel régional de Chartreuse était réuni pour voter son budget 2017. La présentation des chiffres par la vice- présidente Céline Burlet n’a pas suscité la moindre controverse et le budget a été adopté à l’unanimité.

« Le Parc n’a pas de gros souci en matière de finances, assurait le président Dominique Escaron en guise d’introduction. D’abord parce que les équipes précédentes ont bien géré les choses. Même si des budgets dont le Parc bénéficiait ont été largement réduits, nous sommes passés d’une trentaine de salariés à 24, ce qui permet d’absorber ce genre de difficulté ». Le budget principal 2017 s’équilibre donc à 4 488 527 euros en section de fonctionnement et 826 378 euros en investissement.

 

20170402_DL38_CS_budget_depart_MPL Côté fonctionnement, les recettes sont stables. Le Parc est financé par les communes membres et perçoit également des subventions de l’État, de la Région et du Département. Le Parc continue par ailleurs son travail de « maîtrise » des charges de fonctionnement, celles-ci s’élevant à 671 446 euros pour 2017 (salaires, frais généraux, cotisations diverses). 463 000 euros de côté pour la future Maison du Parc Le Parc a pour mission d’accompagner les projets du territoire, soit en subventionnant des projets, soit en mobilisant de l’argent ailleurs, via des programmes européens, nationaux ou régionaux. Sur la section de fonctionnement, l’accompagnement financier du territoire pour 2017 représente 1 413 463 euros et 876 631 euros d’ingénierie au service du territoire soit 67% du budget de fonctionnement du Parc va au territoire soit 2 290 094 €, les charges de fonctionnement représentent 33% de ce budget.

En investissement, le Parc va œuvrer autour de cinq thématiques : la biodiversité pour 48 628 euros (il s’agit notamment d’actions relatives aux fouilles paléontologiques), la communication pour 9 600 euros, l’économie pour 58 650 euros (dans le cadre d’investissements des entreprises pour le maintien en milieu rural), le tourisme pour 8 520 euros (dans le cadre de réglementations relatives aux loisirs motorisés) et le « système d’information territorial » pour 22 152 euros (cela concerne un travail réalisé autour de la gestion de l’assainissement non collectif du territoire). « Presque 1,5 million d’euros sont injectés directement dans le territoire grâce au Parc. On arrive grâce à cette structure à avoir un levier important, c’est tout l’intérêt de l’existence du Parc », insistait le président. Cette année, le Parc continue également de provisionner de l’argent pour la future Maison du Parc. Cela fait plusieurs années déjà que le projet de déménagement est évoqué. Pour l’instant, on ne sait toujours pas où la structure pourrait s’installer mais une somme de 463 000 euros est mise de côté en 2017.

Le chiffre

5,3 c’est, en millions d’euros, le budget total du Parc naturel régional de Chartreuse pour l’année 2017 (fonctionnement et investissement compris)

Le suivi aigle

En fin de séance, un point d’information était proposé aux élus sur le suivi de l’aigle royal en Chartreuse. On apprenait ainsi qu’il n’existe que 450 couples de rapaces en France, dont la moitié en Rhône-Alpes. En chartreuse, 7 couples ont été recensés. On compte moins d’un jeune par couple prêt à l’envol tous les trois ans... Le taux de mortalité des oisillons est estimé entre 50 et 80%.

Marie-Paule Loyand à l’honneur...

La séance du comité syndical s’est terminée sur une note plus légère, puisque Marie-Paule Loyand a été mise à l’honneur. Après 25 ans au service du Parc comme assistante de direction, elle a fait valoir ses droits à la retraite. Marie-Paule travaillait au sein de la structure depuis sa création et est la première salariée à prendre sa retraite.


FB_IMG_1491165107615