La jonquille tapisse les prairies de Chartreuse

Posté le 04/06/2019 - Réserve Naturelle
0 commentaire

Elle est de retour en Chartreuse !
La jonquille symbolise l’arrivée du printemps dans les prairies et pâturages gras de moyenne montagne.Si vous souhaitez l’observer, c’est maintenant !

La jonquille fait partie d’un ensemble de plantes à floraison printanière précoce, qui ont pour point commun d’être des géophytes : ce sont des plantes à bulbe. Cette réserve de nutriments leur permet une floraison précoce et un déploiement rapide peu de temps après la disparition de la neige et avec les premières températures favorables. Cette capacité leur offre un avantage sur les autres espèces pour boucler leur cycle sans concurrence et en profitant d’un maximum de lumière, mais cela mobilise beaucoup d’énergie en un minimum de temps. Lorsqu’au cœur de l’été les plantes annuelles sont fleuries, les jonquilles quant à elles, ne sont plus visibles depuis longtemps…

Une cueillette raisonnée

La jonquille bénéficie d’un statut de protection : bien que certaines stations puissent paraître abondantes, il n’en est pas de même partout. Aussi, afin d’aider à se préservation il vaut mieux la prendre en photo que la cueillir. Toutefois, si vous souhaitez repartir avec quelques brins, le maximum est de 15 brins par personne dans le département de l’Isère.
Mais attention, sur la Réserve Naturelle des Hauts de Chartreuse, l’espèce est très rare car ses habitats sont moins bien représentés que dans le reste du massif et la cueillette y est strictement interdite.

Crédit photo : Patrick Gardet