Rezopouce, l’autostop organisé en Chartreuse

Faire de l’autostop en toute sécurité en Chartreuse, de façon organisée mais flexible, c’est possible à Saint-Laurent-du-Pont, Miribel-Les-Echelles, Entre-deux-Guiers, Saint-Jean-de-Couz, Saint-Thibaud-de-Couz, Saint-Christophe-la-Grotte, Saint-Joseph-de-Rivière, La Sure en Chartreuse (Pommiers la Placette et Saint-Julien-de-Ratz), Voreppe et Saint-Etienne-de-Crossey.

 

 

Si vous connaissez le concept et que vous souhaitez vous inscrire…

c’est par ici :

 

Pour les autres, c’est ici :

Passagers et/ou conducteurs doivent s’inscrire. Le dispositif est sécurisé par l’attribution d’une carte d’identifiant et par la possibilité offerte au passager d’envoyer par SMS le numéro d’immatriculation avant toute prise en charge.

                                 

En plus de créer du lien social, ce dispositif simple, gratuit et solidaire optimise le taux d’occupation des véhicules, principalement sur des distances inférieures à 20 km. Le principe : les passagers munis d’une fiche destination REZO POUCE se rendent à un « Arrêt sur le Pouce » sans prise de rendez-vous préalable, à charge pour le conducteur du véhicule identifié par un macaron de s’arrêter et ainsi partager sans frais l’usage de son véhicule.

 

 

 

Ce projet est né d’une réflexion coordonnée entre la Communauté du Pays Voironnais, la communauté de communes Cœur de Chartreuse, le Parc naturel régional de Chartreuse et plusieurs territoires voisins. Il a récemment émergé afin de proposer une image et un système unique d’auto-stop organisé, pour que l’usager puisse se déplacer d’un territoire à un autre avec de la lisibilité et de la cohérence. Ainsi, plusieurs axes ont été sélectionnés pour développer cette pratique, dont deux axes entre la Chartreuse et le Pays Voironnais, associant les deux intercommunalités (CAPV et Cœur de Chartreuse) et le Parc de Chartreuse. Sur ces axes, le potentiel de déplacement pendulaire (domicile-travail) est adapté au développement de ces mobilités alternatives. Les axes pourront évoluer et prendre en compte de nouvelles communes.