Des nouvelles des bouquetins de Chartreuse

Un peu plus de 7 ans après les premières opérations de réintroduction, les bouquetins des Alpes en Chartreuse sont principalement observés sur deux secteurs : le Granier et au Sud du Pinet (Fouda Blanc Roche Fitta).

Ces deux secteurs sont ce que l’on appelle des sites vitaux, car ils sont utilisés au moment du rut (décembre), des naissances (juin) et pendant la période hivernale.

 

Les femelles et les jeunes animaux sont particulièrement fidèles à ces sites tout au long de l’année.

Les mâles, hormis pendant la période du rut, sont beaucoup plus mobiles et visites largement le massif de Chartreuse. Nous pouvons citer que des mâles ont déjà observé, sur Bellefont, Pravouta, les crêtes du Mont St Eynard, jusqu’au col de Vence et plus à l’Ouest sur les crêtes de l’Outheran et de Roche Veyrand.

Par contre, aucune observation n’a encore été répertoriée sur le secteur du Grand Som, de Chamechaude, du Charmant Som et de la Sure. Sur ces derniers secteurs le bouquetin est souvent confondu avec des mouflons.

Nous comptons actuellement au maximum 12 bouquetins marqués (boucles aux oreilles et collier), dont 8 femelles et 4 mâles. L’échantillon d’animaux marqués étant faible et maintenant sous représentés par rapport à la population totale (50 à 60 individus), il est compliqué d’estimer correctement l’indice et le succès de reproduction. Cependant nous pouvons retenir que ces premières années nous avons eu, globalement, une bonne reproduction avec notamment l’observation de naissance gémellaires, ce qui relativement rare chez le bouquetin.

La mortalité relativement importante les premières années a ralenti la croissance de la population et n’a pas permis d’avoir un décollage démographique important comme nous l’espérions. La pérennité d’une population animale sur le long terme étant grandement dépendante de cette diversité génétique et l’insularité de la Chartreuse rendant le brassage génétique impossible, une analyse de la diversité génétique des animaux réintroduits est en cours d’étude par les services de l’INRA.

Le suivi des bouquetins continue avec pour objectifs :

  • Evaluer la croissance de la population ;
  • Suivre la colonisation sur l’ensemble du massif ;
  • Evaluer la diversité génétique et l’état sanitaire de la population.

 

Soyez tous acteurs de la réussite de ce programme de réintroduction, notez vos observations, prenez des photos et renvoyez les nous par mail paul.boudin@parc-chartreuse.net ou en les saisissant sur les sites http://faune-isere.org/ ou http://www.faune-savoie.org/ ou en téléchargeant l’application Naturalist

Nous sommes désolés, mais la liste demandée n'existe pas.