Afin de protéger la population de tétras-lyre, le Parc naturel régional de Chartreuse anime un programme de conservation réunissant de nombreux acteurs du territoire (forestiers, chasseurs agriculteurs, acteurs du tourisme, randonneurs, stations de ski, associations de protections de la nature). Il s'agit de mobiliser les connaissances des acteurs locaux sur l'espèce, développer des suivis, mettre en place des mesures conservatoires et de sensibiliser à la protection du tétras-lyre avec l'appui de tous les acteurs concernés.
Après une longue absence de Chartreuse, le bouquetin des Alpes est de retour dans le massif. Cet excellent rochassier est un adepte des versants rocheux escarpés entrecoupés de vires. Nul doute qu'il trouvera, en Chartreuse un habitat de choix. Aussi, le Parc naturel régional de Chartreuse, engagé dans la préservation de la biodiversité, a réintroduit en 2010 et 2011 une trentaine d'individus. Aujourd'hui ils sont une cinquantaine a arpenter les vires de Chartreuse.
En 2015, Frédéric Dumont, un palélontologue amateur passionné et fin connaisseur des assises géologiques de la Chartreuse, découvrait des morceaux de vertèbres fossilisées d’un mosasaure et alertait les services du parc de sa belle découverte. Il faut dire qu’une telle trouvaille n’est pas chose commune et il lui fallut une grande lucidité pour comprendre très vite de quoi il s’agissait !