Portail PNR de la Chartreuse

Natura 2000

Sommaire
Natura 2000
Une démarche concertée et contractuelle
La charte Natura 2000
Les Hauts de Chartreuse

Logonatura_2000_bestL'Europe possède une variété de climats, de paysages et de culture qui induit une très grande diversité biologique. Natura 2000 est un réseau de sites représentatifs de cette diversité où la préservation des habitats et des espèces naturelles de l'Union Européenne est assurée. Découvrez plus en détails les sites Natura 2000 en Chartreuse sur le site Internet dédié.

Natura 2000 représente un véritable enjeu de développement durable pour des territoires ruraux remarquables en ce qu’il permet de concilier sauvegarde de la biodiversité et maintien des activités humaines dans le cadre d’une réflexion locale animée par tous les acteurs concernés par la vie du site. Natura 2000 se distingue par la volonté de faire cohabiter une nature préservée et des activités humaines respectueuses et responsables.

Le portail du réseau Natura 2000 du ministère http://www.natura2000.fr/

En France, après un démarrage plutôt difficile, la gestiondes sites est bien en marche depuis plusieurs années (d’abord grâce à la mise en œuvre de la gestion de sites « pilote » puis sur l’ensemble des sites).
L’Etat français fait élaborer sur chaque site un Document d’Objectif (appelé DOCOB), document faisant l’état des lieux des espèces et habitats d’intérêt communautaire, des activités présentes sur le site, des fragilités et menaces pour chaque espèce et habitat d’intérêt communautaire et conclue sur un programme d’actions.
Par site, un Comité de Pilotage suit la gestion. Ce comité de pilotage peut être présidé par une collectivité locale.

La gestion des sites Natura 2000 consiste donc en une concertation avec les acteurs locaux pour :
-    gérer les activités humaines afin de sauvegarder les habitats et espèces qui ont justifié le classement du site dans le réseau Natura 2000 (contrats Natura 2000, charte permettant l’exonération de la taxe foncière non bâti)

-    améliorer la connaissance des habitats et espèces d’intérêt communautaire afin de mieux connaître leur état de conservation et la gestion à mettre en œuvre