Portail PNR de la Chartreuse

La forêt de Chartreuse, une forêt très présente

lagetLe massif de la Chartreuse est défini par les géographes comme «bastion forestier ». La forêt couvre en effet plus de 60% de la superficie de l'ensemble de la Chartreuse et le taux de boisement dépasse 70% sur les communes forestières du cœur du massif.

60 % de la Chartreuse est forestier

La forêt couvre en Chartreuse 60% du territoire, elle est garante de la qualité des paysages et de la richesse de la biodiversité. La surface forestière de l'ensemble du  massif de Chartreuse, répartie sur les deux départements de l'Isère et de la Savoie, est estimée à un peu plus de 42 500 hectares.

La futaie de conifères (14.100 ha) et la futaie mixte (10.700 ha), sont les deux sapin_pectintypes de peuplements les plus largement répandus en Chartreuse.

Parmi les forêts de production de types « futaie » et « mélange de futaie et taillis », l'essence principale de la futaie est :

  • le Sapin pectiné pour 13.000ha
  • l'Epicéa commun pour 9.300ha
  • le Hêtre pour 5.100ha
  • l'Erable sycomore pour 800ha

Une forêt moitié privée, moitié publique

Sur le massif de Chartreuse, la propriété forestière se répartit de façon équilibrée entre forêts publiques (domaniales et communales, gérée par l'ONF) et forêt privée. Les forêts domaniales représentent 22% de la surface forestière (contre 10% sur l'ensemble de la France). La seule forêt domaniale de la Grande Chartreuse constitue la plus grande forêt domaniale des Alpes et de la région Rhône-Alpes (8 500 ha avec les alpages). Les forêts communales représentent 23% (contre 16% pour l'ensemble de la France). La propriété privée représente en Chartreuse,  55% de la surface forestière totale (contre 75% sur l'ensemble de la France), soit 23 375 ha.

La propriété forestière privée est extrêmement morcelée en Chartreuse,  avec plus de 13 000 propriétaires et en moyenne 1,8 ha par propriétaire.

Une sylviculture de montagne douce et respectueuse...

paysagebois-lightLe massif de la Chartreuse est reconnu pour la diversité et la valeur de ses milieux naturels forestiers. La Chartreuse a une forêt de montagne, caractérisée par des pentes fortes, des précipitations et des circulations d'eau importantes, qui rendent les sols instables. Ces données physiques représentent autant de contraintes pour la sylviculture et l'aménagement de la desserte forestière. Ces difficultés sont compensées par la présence d'arbres de dimensions et de qualité exceptionnelles grâce à une forêt très productive.

Les forestiers de Chartreuse, en forêt publique comme en forêt privée, sont très attachés à la sylviculture en futaie irrégulière. Plus de 16 000 ha de la forêt de Chartreuse est déjà certifié PEFC. (Certification de gestion durable). La conception du développement économique de la Chartreuse associe étroitement les enjeux de la production forestière et l'accueil touristique. Le massif de Chartreuse borde le sillon alpin et il descend dans les trois agglomérations de Grenoble, Chambéry et Voiron. Il est assez proche de l'agglomération lyonnaise, ce qui renforce sa vocation d'accueil de populations urbaines de proximité en quête de ressourcement. La gestion forestière en Chartreuse doit donc composer avec les exigences sociales fortes en matière de qualité paysagère, de biodiversité et d'accessibilité des espaces naturels aux loisirs urbains.