Portail PNR de la Chartreuse

Histoire - Les premiers hommes

Sommaire
Histoire
Les premiers hommes
L'occupation gallo-romaine
L’installation de communautés religieuses
La frontière Savoie / Dauphiné
L’écroulement du Granier
L'activité agricole
L'exploitation forestière
L’exploitation du milieu naturel
Le développement du tourisme
La Résistance en Chartreuse

Les premiers hommes

AulpSeuilFouillesLa présence des hommes préhistoriques en Chartreuse est attestée principalement sur les piémonts et les hauts plateaux, grâce à la découverte de différents sites archéologiques. Certains sites ont fait l’objet de fouilles, qui permettent de mieux connaître ces premiers hommes, leur environnement et son exploitation, leur culture et ses pratiques, et le climat de l’époque. Parmi ces sites de référence pour le milieu alpin, citons la grotte Jean-Pierre (Saint-Thibaud-de-Couz) et les abris sous bloc de l’Aulp du Seuil (Saint-Bernard).

Au Paléolithique moyen, la grotte des Eugles (Saint-Laurent-du-Pont ; 850 m d’altitude) est fréquentée de façon temporaire par l’homme, dont les traces de son passage ont été découvertes et étudiées par H. Müller (1921), puis A. Bocquet et P. Lequatre (1965). Au Paléolithique supérieur récent, les groupes humains s’installent principalement en plaine ou piémont. Les sites de Saint-Thibaud-de-Couz (grotte Jean-Pierre) et de Saint-Christophe-la-Grotte (abri sous roche de la Fru) révèlent des habitats de courte durée, correspondant à des sites de passage. A partir du Mésolithique, ils occupent des zones d’altitude, moins densément boisées que la plaine, où ils établissent des campements de chasse, comme à l’Aulp du Seuil (Saint-Bernard ; 1700 m d’altitude) ; le gibier montagnard y est alors varié : bouquetin, chamois, cerf... Les hommes s’établissent de façon permanente dans les Alpes à partir du Néolithique moyen. Plusieurs haches polies, trouvées en différents lieux sur le massif de Chartreuse, indiquent la présence de ces premiers pasteurs-agriculteurs. Plus tard, à la fin du Néolithique, vers -4000 ans, l'occupation devient permanente. La grotte de Fontabert à La Buisse, contenait un énorme ossuaire avec un mobilier funéraire composé de perles d'os ou de pierre, et de belles lames de silex. La présence d'une pioche en bois de cerf montre la qualité d'agriculteurs des habitants occupant les flancs occidentaux de la Chartreuse.


VasesGrotteRousseDurant l’Age du Bronze, les hommes fréquentent les rebords du massif de Chartreuse ; cette présence humaine est attestée en différents lieux (La Buisse, Saint-Etienne-de-Crossey, Voreppe…) par des découvertes isolées d’objets en bronze (pointe de flèche, haches…), de silex et de céramique. Mentionnons la Grotte de la Rousse (Sainte-Marie-du-Mont ; 1550 m d'altitude), où ont été découverts sept vases du bronze final, entièrement conservés, provenant du nord de la Lombardie.

TesorMonetaireStLAuQuelques indices de sites suggèrent une occupation humaine du massif à l’Age du Fer : habitat potentiel à La Buisse ; dépôts monétaires gaulois à Saint-Christophe-la-Grotte, Saint-Laurent-du-Pont, La Tronche ; sépultures à La Tronche et Voreppe…